jeudi 11 juillet 2019

  • HSM, Zone A Défendre !
Depuis avril 2019, personnels médicaux et non-médicaux s’unissent pour arrêter la casse des
Hôpitaux de Saint-Maurice.

La Direction casse ce qui fonctionnait bien.

http://www.cgthsm.fr/doc/tracts/2019/juillet/2019-06-27 ZAD.pdf


http://www.cgthsm.fr/doc/tracts/2019/juillet/2019-06-20 Com Presse.pdf



  • Le syndicat CGT vous souhaite de bonnes vacances !!! 
Tout l’été nous restons mobilisés à vos côtés, en cas de situation difficile, pour vous
informer, répondre à vos questions. Si vous souhaitez participer à l’activité syndicale,
rejoignez le collectif.


http://www.cgthsm.fr/doc/tracts/2019/juillet/2017 07 05 Tract été  07-2019.pdf


samedi 6 juillet 2019


Répression syndicale :

Le syndicat CGT des HSM s’oppose radicalement aux sanctions disciplinaires que subit Alexandre Langloi, syndicaliste du syndicat VIGI injustement condamné par un conseil de discipline à une exclusion de six mois pour avoir dénoncé des agissements de la hiérarchie policière.
Les faits dénoncés par le syndicat Vigi ont été confirmés par des décisions judiciaires, malgré tout, Alexandre Langloi subit des sanctions disciplinaires.

Interview d’Alexandre Langloi sur RT France




mardi 2 juillet 2019

  • Tous ensemble pour obtenir les revendications des personnels et leurs financements. 

Le 2 juillet 2019 :

Manifestation nationale des services d'urgences - hôpitaux 

Trajet / parcours : départ de Bercy en direction du ministère de la santé2 cortèges sont prévus sur le même trajet avec des horaires un peu différents:

Cortège inter-urgences:
  • 10h00: Réunion au Ministère des Finances (Bercy) dans la matinée, avec Org. Syndicales et Collectif Inter-Urgences, possible de venir dès 10h devant Bercy.
  • 11h30: Rassemblement à Bercy
  • 12h-12h30: Départ manif en fin de cortège
  • die-in devant l'hôpital Necker
  • Rassemblement devant le ministère de la Santé
  • 15h30: Le comité de grève est reçu au ministère
  • Animations & actions
  • Retour comité de grève, présentation des propositions
Cortège syndical:
  • 10h: rassemblement à Bercy
  • 11h: départ de la manifestation en direction du ministère de la Santé
  • 15h: estimation pour une arrivée au ministère
  • 19h: fin du rassemblement devant le ministère


Inter-Urgences, CGT, FO, SUD
 
Les récentes déclarations de la ministre sur les mesures qu'elle propose suite au mouvement spécifique dans les urgences ne répondent pas aux revendications légitimes des professionnels qui exigent immédiatement des effectifs en personnels pluridisciplinaires supplémentaires, des lits d'aval nécessaires pour le « zéro patient sur les brancards » et une revalorisation de leur salaire de 300 euros.

Devant les annonces qui ne prennent pas la mesure de l'urgence des dégradations des conditions de travail et de sécurité des salarié.e.s, impactant la qualité et la sécurité de la prise en charge de la population.

Les Fédérations Action Santé et Action Sociale CGT, FO et SUD et le Collectif Inter Urgences appellent à une nouvelle journée de mobilisation nationale de grève, d'actions et d'initiatives dans les établissements et en territoire. Un rassemblement parisien sera organisé à Bercy suivi d'une manifestation en direction du ministère des Solidarités et de la Santé composée de délégations de syndicats et de personnels en lutte et en grève.

La conférence salariale pour les agents et les salariés de la FonctionPublique se tenant le mardi 2 juillet, ce sera l'occasion d'exprimer notre détermination et de faire déverrouiller les « cordons de la bourse » pour l'obtention des financements de nos revendications.

 Le Collectif Inter Urgences et l'intersyndicale CGT, FO et SUD appellent à l'intensification des mouvements de grève dans ce secteur. Le gouvernement doit entendre la colère des professionnelles et répondre aux revendications sans délai.











lundi 1 juillet 2019

  • Saint-Maurice : en colère, le personnel des hôpitaux s’invite au conseil de surveillance
 
On souffre aux Hôpitaux de Saint-Maurice (HSM). Ce vendredi matin, une trentaine de représentants syndicaux CGT et SUD alliés à des membres du personnel soignant, se sont invités au Conseil de Surveillance.

Ils intervenaient notamment pour demander « l'arrêt des fermetures, fusions, désorganisations de services et des soins », mais aussi « l'augmentation des effectifs toutes catégories confondues et l'augmentation des budgets de l'hôpital ». 

Le 28 juin 2019 à 19h42
 
Article sur le site web du journal le parisien :
 

jeudi 20 juin 2019

  • Vendredi 28 juin : En grève pour mieux travailler ! 
 Direction reste sourde, sourde, sourde et sourde ! Nous n’avons plus d’autre choix que de nous mettre en grève. Comme nos collègues des Urgences mettons nous en grève pour défendre notre travail, nos valeurs, nos patients.

http://www.cgthsm.fr/doc/tracts/2019/juin/2019 06 18 Tract 28 juin.pdf
http://www.cgthsm.fr/doc/tracts/2019/juin/2019-06-20 Com Presse.pdf
http://www.cgthsm.fr/doc/tracts/2019/juin/2019-06-27 ZAD.pdf

  • Hôpitaux: Les syndicats appellent à une nouvelle journée de grève le 2 juillet 
Les syndicats appelent à « élever le rapport de force » dans un contexte de « multiplication des conflits » aux urgences mais aussi en psychiatrie ou dans les maisons de retraite.


L'intersyndicale CGT-FO-SUD appelle l'ensemble des établissements de santé à se mobiliser le 2 juillet.




  • Colloque international de l'UD CGT de Créteil.

La CGT des HSM a envoyée deux représentants au colloque international de l’UD de la CGT de Créteil.
Ce colloque a mis à l’honneur des syndicats Grecs et Cubain avec la participation de Monsieur l’ambassadeur du Venezuela et Madame la première secrétaire de l’ambassade de Cuba.




vendredi 14 juin 2019

mardi 4 juin 2019


  • Agir pour ne pas subir ! 

CGT, UNSA, SUD Rail, CFDT
Le pacte ferroviaire voté en 2018 a été combattu par les cheminots. Pourquoi ? Car la réforme était mauvaise, tout simplement. Mauvaise pour les usagers, mauvaise pour le service public ferroviaire, mauvaise pour les cheminots.
Quelles étaient les dispositions majeures de ce pacte ?
  • Fin du recrutement au statut
  • Passage en sociétés anonymes
  • Promesse d'une reprise de la dette
  • Restructuration du groupe et filialisation des activités
  • Ouverture à la concurrence du transport ferroviaire de voyageur national.
Ces mesures impactent directement les cheminots, dans leur quotidien et leurs métiers. Elles fragilisent l'outil ferroviaire public.

http://www.cgthsm.fr/doc/tracts/2019/juin/sncf.pdf